Comment choisir son assurance maladie ainsi que l’assurance prénatale ?

En Suisse, le régime d’assurance maladie comporte une assurance de base obligatoire, également appelée LAMal. Toutes les personnes domiciliées en Suisse doivent systématiquement s’affilier à une caisse maladie pour l’assurance obligatoire des soins, cependant, elles peuvent aussi souscrire à des assurances complémentaires en fonction de leurs besoins spécifiques. Il en va de même pour les adultes et pour les enfants. Petite particularité toutefois, concernant un enfant à naître : on parle d’assurance prénatale lorsque l’assurance maladie est conclue en cours de grossesse.

Il n’est pas toujours aisé de sélectionner l’assurance maladie dont vous avez besoin, alors nous vous éclairons afin que vous puissiez faire le meilleur choix.

La LAMal, une obligation pour les résidents suisses

Cette assurance maladie est obligatoire pour toutes les personnes qui résident sur le territoire helvétique, aussi bien pour les personnes de nationalité suisse qu’étrangères, qu’elles exercent une activité lucrative ou non. Une personne venant de l’étranger dispose d’un délai de trois mois pour choisir une caisse maladie. Elle devra par ailleurs en attester auprès de l’office cantonal compétent.

Il va de même pour un nouveau-né : les parents disposent également d’un délai de trois mois dès la naissance pour l’affilier à la caisse maladie de son choix, ou alors le plus fréquent consiste à conclure la LAMal avec une assurance prénatale, pendant que maman est encore enceinte.

Pour une personne venant de l’étranger, l’assurance débute dès sa prise de domicile en Suisse tandis que pour bébé, celle-ci démarre dès sa venue au monde.

Que prend en charge la LAMal ?

En souscrivant à la LAMal, vous êtes couvert pour :

  • La maladie,
  • La maternité,
  • L’accident (sauf pour les personnes assurées dans le cadre de la LAA)

Il faut savoir que les soins dentaires ne sont pas pris en charge par la LAMal (sauf pour les accidents et certaines maladies graves). C’est aussi le cas des soins optiques qui ne sont remboursés que partiellement et uniquement pour les enfants jusqu’à l’âge de 18 ans.

En Suisse, il existe plusieurs caisses maladie. Elles sont tenues de couvrir de la même manière les assurés, en revanche, les tarifs ne sont pas les mêmes d’une caisse à une autre. La différence de primes est notamment liée à la diversité des services proposés, au portefeuille d’assurés et aux frais de gestion de la compagnie d’assurance. Si vous vous contentez de l’assurance de base et n’optez pas pour des assurances complémentaires auprès d’une caisse maladie, vous devrez prévoir un budget qui peut être plus ou moins important notamment si les prestations souhaitées et/ou nécessaires en cas de problèmes de santé ne sont pas prises en charge (ou que partiellement) par l’assurance maladie de base.

Les assurances maladie complémentaires

Afin de renforcer votre couverture obligatoire des soins, il est primordial de conclure des assurances complémentaires adaptées à vos besoins. Elles viendront suppléer les remboursements de la LAMal pour des prestations non prises en charge (ou seulement en partie) par cette dernière.

L’assurance prénatale : une particularité suisse

Tout comme un adulte, un enfant doit être couvert avec une assurance maladie et ceci dès sa naissance. Pour un enfant à naître, l’assurance prénatale est la meilleure solution pour que votre bébé vienne au monde dans les meilleures conditions. En effet, l’assurance prénatale regroupe aussi bien l’assurance maladie de base que les assurances complémentaires. Ces dernières nécessitent normalement un questionnaire de santé pour être acceptées, sauf justement dans le cadre d’une souscription avec une assurance prénatale.

Cependant, il faut absolument que l’assurance maladie prénatale soit contractée pendant la grossesse, afin de permettre au bébé de bénéficier immédiatement des assurances complémentaires, sans aucune restriction. Si celles-ci sont conclues après l’accouchement, les compagnies d’assurances peuvent refuser de les accepter, ou alors émettre des exclusions liées aux problèmes de santé du nouveau-né.

Avec l’assurance prénatale, bébé est couvert dès la première minute de son existence. Vous pourrez lui fournir les soins médicaux les plus adaptés : il aura par exemple accès à des soins spécifiques telles que les médecines douces, des prestations plus étendues pour les médicaments et le transport en ambulance mais aussi la possibilité d’être soigné dans une clinique privée ou de disposer au moment venu de soins dentaires.

L’assurance complémentaire d’hospitalisation demi-privée ou privée

Si vous devez faire face à une hospitalisation, ce type de complémentaire maladie apporte un véritable mieux-être et beaucoup de confort. Vous optez pour la division demi-privée (2 lits) ou privée (1 lit). C’est le choix du médecin spécialiste de votre choix, le respect de votre tranquillité ainsi que de la possibilité de vous reposer qui est en jeu. Une assurance maladie complémentaire étend ce service (en principe) à la totalité des établissements hospitaliers de la Suisse, mais aussi aux cliniques privées.

En tant que parent, si vous devez être hospitalisé, certaines complémentaires proposent un remboursement forfaitaire pour la garde de vos enfants. Une prestation peut également être octroyée pour l’accompagnement du parent en milieu hospitalier, si le séjour dans un établissement médical concerne cette fois-ci votre enfant.

La prise en charge des soins dentaires

Choisissez votre assurance complémentaire avec l’option dentaire afin d’être certain d’avoir une couverture optimale. Renseignez-vous sur la possibilité d’être remboursé pour un contrôle régulier de votre dentition ou de la réalisation d’un détartrage. Si vous avez besoin de faire réaliser des prothèses, couronnes ou que vous avez besoin de subir des interventions chirurgicales, vos frais seront pris en charge sous conditions. Renseignez-vous auprès de votre assureur avant de valider les soins dentaires de votre dentiste, les frais dentaires sont souvent très onéreux.

Contracter une complémentaire maladie dentaire est particulièrement indispensable pour les enfants, afin de conserver une dentition toujours en pleine santé. Celle-ci peut également être conclue dans le cadre de l’assurance prénatale.

Une assurance optique

Les caisses maladie vous proposent des contrats spécifiques pour la prise en charge des frais liés à vos lunettes dès l’enfance, mais aussi aux lentilles de contact. De plus, si vous souhaitez subir une chirurgie correctrice pour améliorer votre vue, il existe certains modules particuliers qui vous aideront à couvrir une partie des frais liés à cette opération.

L’assurance maladie de base ne couvre pas les frais optiques pour les adultes. Pour les enfants, il est alloué un montant forfaitaire annuel de CHF 180 pour les verres de lunettes, ainsi que les lentilles.

Une complémentaire pour la médecine douce

Nous avons de plus en plus tendance à nous diriger vers une médecine plus naturelle et à des méthodes de soins alternatifs. Cependant, l’assurance maladie de base ne prend pas en charge ce type de méthodes (sauf quelques-unes pratiquées par des médecins au bénéfice d’une formation spécifique). Les assurances complémentaires apportent la solution avec une prise en charge partielle des frais. Il faut encore savoir que chaque caisse maladie possède sa propre liste de thérapeutes reconnus.

Demandez conseil auprès de votre compagnie d’assurance pour consulter les conditions de remboursement et le nombre de séances qui vous seront allouées avant de vous lancer dans un suivi régulier, qui peut coûter cher.

Click Here to Leave a Comment Below

Leave a Reply: