Détecteur de fumée obligatoire dans tous les logements

0

detecteur de fumée
Plus de 250 000 incendies domestiques sont déclarés chaque année dans l’Hexagone. L’évolution de la réglementation rend obligatoire l’installation d’un dispositif de sécurité dans les logements, permettant d’alerter les occupants dès la moindre émission de fumée suspecte. Il s’agit du détecteur avertisseur autonome de fumée (DAAF).

La loi oblige les particuliers à acheter ce type d’appareil depuis mars 2015 et à les rendre fonctionnel à leur domicile depuis le 1er janvier 2016. Vous ne vous êtes toujours pas conforté à la législation en vigueur ? Vous avez tout intérêt à résoudre ce problème, pour votre sécurité et celle de vos proches pour en savoir plus nous vous invitons à visiter le site expert securi100.fr sur les détecteurs de fumée.

Les caractéristiques de ces dispositifs

Tout d’abord, le DAAF que vous devez acheter et installer à votre domicile doit comporter le marquage CE. Il a la faculté d’émettre un signal d’alarme d’un niveau sonore équivalent ou supérieur 85 décibels à 3 mètres. Par ailleurs, cet appareil doit pouvoir indiquer l’absence de piles ou de batterie, indépendamment de toute source d’alimentation. On trouve en outre sur les détecteurs de fumée performants et labellisés un indicateur de mise sous tension et d’autres informations attestant de leur fiabilité telles que le nom du fabricant ou du fournisseur et le type de batterie à utiliser.

Sachez que c’est au locataire qu’incombe la responsabilité d’entretenir son DAAF. En revanche, c’est au propriétaire de s’assurer du bon fonctionnement de l’équipement pour les résidences hôtelières à location sociales, les logements de fonction ou encore les logements à caractère saisonnier.

Enregistrer

Share.

Leave A Reply