La lecture, favorable à l’épanouissement de l’enfant

La lecture et en particulier la lecture sur papier ne sont pas désuètes, tant s’en faut ! Elles intéressent les plus jeunes, qui n’ont qu’à être encouragés pour se divertir et s’épanouir en consommant régulièrement des livres, des BD et toutes sortes d’ouvrages.

Les enfants lisent-ils peu ?

De nos jours, c’est l’une des préoccupations de plus en plus de parents. Ces derniers se demandent si leurs progénitures ne s’éloignent pas dangereusement de la lecture et de ses bénéfices. La place prépondérante qu’occupent les terminaux mobiles, les jeux vidéos ou encore internet est en effet immense dans bon nombre de foyers. Les enfants lisent-ils moins aujourd’hui qu’il y a quelques décennies ?

En tout cas, les garçons et les filles scolarisés en primaire aiment très majoritairement bouquiner. Une étude réalisée par le Centre National du Livre (CNL) nous apprend en premier lieu que les 7-11 ans sont davantage lecteurs que leurs aînés. En effet, 9 enfants sur 10 de cet âge lisent des livres dans le cadre de leurs loisirs tandis que les collégiens (11-15 ans) ne sont plus que 74% à pratiquer cette activité durant leur temps libre. Outre une utilisation soutenue d’internet (plus de 12 heures par semaine), l’absence de carte de bibliothèque ou de livres au foyer, ou encore la présence d’un téléviseur dans une chambre d’enfant constituent de réelles barrières à la lecture. La même étude révèle que les jeunes passeraient 8 heures par semaine en moyenne derrière un écran. Ce n’est pas systématiquement un bémol dans la mesure où certains ont pris l’habitude de dévorer des livres numériques.

La lecture sur papier au profit de celle sur écran ?

L’atout du papier

En recourant aux offres mises en évidence sur la plateforme Je m’abonne, vous ou votre enfant pouvez recevoir de manière périodique un magazine de BD ou autre parution pour enfant dans sa version papier, comme Picsou Magazine, Disney Princesses, etc. à un prix réduit. Plutôt que de vous rendre chez le marchand de journaux, recevez chez vous chaque mois un magazine de loisirs, de lecture et de jeux que vous pourrez partager avec votre enfant, à prix préférentiel grâce à l’abonnement.

C’est une façon d’apporter sa contribution à la presse écrite, mais également de profiter des avantages insoupçonnés qui caractérisent la lecture papier. Deux méta-analyses publiées l’an passé montrent que la compréhension et la mémorisation d’un texte sont facilitées sur ce support. Comment l’expliquer ? La forme, la couverture ou encore le nombre de pages du livre aident le lecteur à davantage retenir les informations comparativement à la lecture sur écran.

Deux lectures finalement enrichissantes

Loin de nous l’idée de fustiger les ordinateurs, les tablettes ou encore les smartphones qui servent de supports de lecture pour de nombreux enfants. Nous aurions tort dans la mesure où des travaux montrent la complémentarité du papier et des outils numériques. Ce sont des recherches de scientifiques américains du New Hampshire qui indiquent que la lecture sur papier favorise la compréhension de concepts abstraits (le qui et le quand) tandis que la lecture sur écran permettrait d’intégrer les détails d’un sujet (le où et le pourquoi).

Le rôle des parents

Les habitudes prises dès le plus jeune âge

Le rapport à la lecture des parents et leurs initiatives pour encourager leurs enfants à lire semblent être déterminants. Dans une étude plus récente, les statistiques dévoilées par le CNL démontrent clairement que “la place de la lecture accordée au sein du foyer pendant l’enfance continue d’avoir une forte incidence sur les pratiques de lecture des Français.” 15% des répondants indiquent que celle-ci n’a pas été du tout importante et moins d’un sur cinq (19% précisément) est devenu un grand lecteur. 30% des personnes interrogées racontent que la place de la lecture était très importante dans leur foyer et 41% d’entre eux sont devenus de grands lecteurs.

Les intérêts de lire des histoires aux enfants

Pour favoriser la pratique et donner le goût de la lecture, les parents ont tout intérêt à lire des histoires dès le plus jeune âge. Tout d’abord, cette activité améliorerait la capacité d’écoute du petit garçon ou de la petite fille. Ensuite, un enfant qui découvre un ouvrage page après page avec son père ou sa mère voit ses sens stimulés.

Effectivement, la lecture stimule son audition et sa vision par le lien image / mot. Ce qui peut s’apparenter à un simple loisir pour l’enfant présente d’autres vertus comme le développement de la curiosité et une meilleure compréhension des récits. Si vous avez toujours des doutes quant aux bénéfices dont jouissent les plus jeunes, sachez que les enfants qui écoutent leurs parents leur narrer des histoires quotidiennement seraient en avance de près d’un an par rapport aux autres, à en croire Sheikha Bodour Al Qasimi, fondatrice des éditions Kalimat.

Comment encourager la lecture ?

Les garçons et les filles ont presque tous naturellement le goût pour les livres, mais tous les parents peuvent inciter leurs enfants à se plonger dans des bouquins, quels qu’ils soient. Durant les premières années d’apprentissage de l’école primaire, il convient de les emmener à la bibliothèque et de montrer l’exemple en parlant de ce que l’on lit. Un peu plus tard, les parents peuvent inviter leurs enfants à lire à voix haute à d’autres proches et éventuellement fixer un temps dédié à la lecture en famille. Si certains présentent des difficultés, il ne faut pas hésiter à les féliciter et leur rappeler qu’il est tout à fait normal de commettre des erreurs. Il peut être aussi profitable de leur fournir des bandes dessinées, des revues et toutes sortes de parutions écrites.

L’importance de la lecture

La lecture enrichit l’éducation des enfants à plusieurs niveaux. Premièrement, elle a la faculté de faire travailler la mémoire, fonction indispensable pour gagner en autonomie et vivre en société, significativement stimulée par la lecture. On ne fait pas seulement allusion à la littérature, mais à d’autres formes de lecture, à l’image des mots fléchés et d’innombrables jeux de type sudoku dans lesquels certains hebdomadaires sont spécialisés et qui peuvent retenir l’attention des collégiens par exemple.

Ce sont aussi les magazines de bandes dessinées qui peuvent susciter davantage leur intérêt, reprenant les héros qu’ils aiment suivre à la télévision ou sur internet. Ensuite, cette activité permet d’étendre le vocabulaire des enfants. Au plus ils s’intéressent à des œuvres variées, au plus ils sont exposés à de nombreux registres de langue, ce qui leur sera forcément profitable. Certes, on ne devient pas Balzac ou Chateaubriand en ingurgitant leurs ouvrages, cela étant, la lecture aide non seulement à enrichir son vocabulaire, mais aussi à améliorer ses capacités rédactionnelles, en particulier durant l’enfance.

N’occultons pas le fond avec la forme, la lecture est bénéfique pour ces publics qui ont besoin de se cultiver pour leur épanouissement personnel !

Click Here to Leave a Comment Below

Leave a Reply: