Quelles cryptomonnaies choisir pour investir en 2021 ?

Investir un capital dans les monnaies digitales est de plus en plus commun. Cela revient tout de même à effectuer des placements en Bourse. Certains adoptent une stratégie sur le long terme (investisseurs), d’autres sur le court terme (trader). Quoi qu’il en soit, voici les trois cryptomonnaies à surveiller de près durant les prochains mois.

Le Ripple (XRP)

Malgré un marché extrêmement concurrentiel, le Ripple a su se démarquer parmi les actifs digitaux. Il s’affiche aux côtés des monnaies numériques les plus plébiscitées comme le Bitcoin. Et pour cause, le Ripple n’est pas seulement une cryptomonnaie. C’est aussi le nom d’une société et le nom de la blockchain Ripple et l’appellation de son système de règlement brut en temps réel (RBTR). Créé en 2012 sous le nom d’OpenCoin par Jed McCaleb, le XRP vise à proposer une autre alternative au Bitcoin. En 2020, le Ripple présente des caractéristiques impressionnantes en ce qui concerne son poids sur le marché. En effet, on enregistre 44,2 milliard de XRP, 100 milliards de tokens existants, une capitalisation boursière de 8,3 milliards de dollars et une capitalisation de marché de 18,8 milliards de dollars. Etant donné que tous les cryptoactifs sont volatils, il n’est pas possible de réaliser des prévisions fiables, mais le Ripple semble prometteur.

L’Ethereum

L’Ethereum ou ETH est la seconde cryptomonnaie du marché et donc la principale concurrente du Bitcoin. Pourtant, à l’origine, l’ETH n’était pas destiné à devenir une monnaie digitale populaire. En effet, le créateur, Vitalik Buterin souhaitait concevoir une blockchain en 2015. Le but était de créer un protocole d’échanges (smart contracts) pour simplifier et sécuriser les transactions en ligne. Aujourd’hui, l’Ethereum correspond à une valeur unitaire de plus de 200 euros. Elle représente une capitalisation de marché de plus de 20 milliards d’euros et un volume total sur le marché de plus de 110 millions d’euros. Pour investir dans une telle cryptomonnaie, il convient de se tourner vers des plateformes de trading agréées.

Le Bitcoin

Pour terminer, le Bitcoin (BTC) est la première monnaie numérique du marché. Créé en 2008 après la faillite de la banque américaine Lehman Brothers qui a entraîné une multitude de réactions économiques et une crise mondiale, le Bitcoin garde sa première place sur le podium. Aujourd’hui considéré comme un actif financier, le Bitcoin permet également de payer des achats en ligne et dans certains points de vente physiques, même si pour le moment, ce mode de règlement est encore peu démocratisé. On peut acheter des BTC soit en obtenant des tokens de pair à pair, soit via un courtier en ligne, soit directement en Bourse. La dernière façon d’obtenir des BTC est de vendre un bien et d’exiger un paiement en monnaie digitale. Bien sûr, la création d’un portefeuille, également nommé wallet, est indispensable pour stocker ses tokens. Sachez toutefois que le Bitcoin n’est pas illimité, c’est-à-dire qu’il existe un nombre de token exacts dans le monde et que l’offre est réduite de 50 % tous les 4 ans lors des fameux halving. A l’instar de l’or, le Bitcoin est considéré comme une valeur refuge, d’où le fait que les investisseurs préfèrent les stocker et non les dépenser le temps qu’ils prennent de la valeur, de façon à bien gérer leurs finances.

Click Here to Leave a Comment Below

Leave a Reply: