Qu’est-ce que la méthode Montessori ?

Créée par un médecin et pédagogue italien du même nom en 1907, la méthode Montessori s’est peu à peu imposée dans les pays d’Europe. Elle offre une vision et des méthodes alternatives d’éducation aux enfants, qu’ils présentent des difficultés d’apprentissage ou non. Découvrez la philosophie de la pédagogie Montessori, ainsi que ses méthodes et ses outils d’apprentissage.

Méthode Montessori : une vision alternative de l’éducation

Plus qu’une simple méthode d’éducation, la pédagogie Montessori se conçoit comme une véritable philosophie. Et si elle peut surprendre au premier abord, c’est parce qu’elle va à l’encontre des principes les plus traditionnels en matière d’éducation. Là où un cursus scolaire classique oblige les enfants à intégrer des connaissances académiques en lecture, en mathématiques ou en histoire, un cursus Montessori fait la part belle aux apprentissages sensoriels et kinesthésiques.

Car la méthode Montessori se fonde sur un principe essentiel : l’enfant porte déjà en lui les éléments de son développement. Dans ces conditions, le rôle de l’éducateur est de favoriser l’éclosion de ces capacités innées. Il doit en outre respecter les périodes dites “sensibles” de l’enfant, au cours desquelles ce dernier peut rencontrer des obstacles dans l’apprentissage d’un savoir-faire ou d’un savoir-être spécifique.

Pédagogie Montessori : l’éveil des sens comme outil d’apprentissage

Si l’apprentissage dans une école traditionnelle repose généralement sur un travail d’écoute et de mémoire, mais aussi sur l’autorité du maître ou de la maîtresse, la méthode Montessori promeut des valeurs différentes ( voir  : poutre du temps ). Elle se fonde plutôt sur l’éveil et l’utilisation des sens, ainsi que sur la perception consciente des mouvements du corps (ou kinesthésie). Par ailleurs, cette pédagogie alternative se veut la plus concrète possible : les enfants doivent aller de l’objet ou de la sensation physique à l’idée abstraite, contrairement aux méthodes d’apprentissage traditionnelles.

Ainsi, peu de cahiers et de stylos dans une classe Montessori : vous y trouverez plutôt des objets de toutes formes et de toutes tailles, comme des lettres en bois ou encore des cubes de différents volumes. Ces outils visent à ancrer l’apprentissage dans un cadre concret : l’enfant doit pouvoir toucher, sentir ce qui l’entoure pour mieux le comprendre. Du langage au développement des comportements sociaux, en passant par la maîtrise du corps, la méthode Montessori favorise le progrès en excluant les notions d’évaluation chiffrée ou de classement. Elle valorise plutôt les progrès individuels de l’enfant, mais aussi le développement de sa personnalité propre et de son autonomie face à l’apprentissage.

Click Here to Leave a Comment Below

Leave a Reply: