octobre 24, 2017

En savoir plus sur l’arthrose chez les animaux : le cas des chevaux !

traitement arthrose cheval

L’arthrose est une maladie qui atteint aussi bien les chevaux de sport que les chevaux de loisir. Elle est causée par une dégénérescence du cartilage et est source de douleur et d’inconfort pour l’animal. Focus sur cette pathologie assez courante chez les chevaux ainsi que les traitements possibles.

L’arthrose, une maladie liée à l’âge mais pas que

Bien qu’il s’agisse d’une maladie dégénérative, l’arthrose ne concerne pas uniquement les vieux chevaux. Elle touche parfois de jeunes chevaux de moins 5 ans. En pratique, l’arthrose est causée par un excès de pression sur le cartilage qui induit une rupture du filet de collagène. Une fois ce filet rompu, le cartilage devient plus fragile et cela impacte les autres éléments de l’articulation. L’arthrose du pied est la plus répandue chez les chevaux mais la maladie affecte aussi d’autres articulations telles que le jarret, le dos, le bassin, l’épaule pour ne citer que celles là. Le processus de dégénérescence est progressif et assez douloureux, mais il faut rester vigilants pour en détecter les signes précurseurs.

Reconnaître les signes avant coureurs

L’âge est évidemment le premier critère à prendre en compte. Une fois le cap des 5 ans franchi, il faut surveiller de près l’animal. Au début de la dégénérescence, il pourrait avoir tendance à boiter s’il s’agit d’une arthrose du pied par exemple. La boiterie s’installe progressivement et vous remarquerez une gêne évidente dans l’accomplissement de certains exercices. Les performances du cheval régressent également. Prenez le temps de l’observer au repos. Il aura tendance à vouloir se soulager en mettant son membre antérieur en avant. Plus tôt, on s’en rend compte, plus tôt, on pourra commencer un traitement approprié.

Quels traitements possibles ?

Plusieurs traitements existent et chaque cas est particulier. Pour cela, il est important de procéder à une évaluation radiographique pour déterminer l’état d’avancement de la maladie. Un traitement possible consiste à appliquer un parage et une ferrure correctrice. Ce traitement orthopédique va aider à faire rouler le membre plus aisément. Il existe également des solutions médicamenteuses visant à réduire la douleur. Quand la gêne et la douleur sont très importantes, un traitement chirurgical n’est pas exclu. Dans ce cas, le chirurgien nettoie l’articulation dans lequel se sont logés des fragments de cartilage. La phytothérapie avec l’utilisation de l’harpagophytom pour cheval – voir sur distrihorse33 –   est également très efficace. Réputée pour ses vertus apaisante et anti-inflammatoire, cette plante médicinale est utile à toutes les étapes de la maladie : à titre préventif pour éviter que la maladie de ne devienne chronique, à titre curatif jusqu’au rétablissement du cheval, mais aussi dès le début de la maladie pour prévenir les douleurs en début d’inflammation. En cas d’arthrose, il est primordial que le cheval fasse de l’exercice de façon régulière et contrôlée. Il faut par exemple lui éviter les sols irréguliers et les exercices pouvant déstabiliser l’équilibre de l’articulation.

Même si de bonnes habitudes telles que les bons outils d’exercice aident à prévenir l’arthrose chez les chevaux, il n’est pas très aisé de s’en prémunir. En revanche détectée, bien assez tôt, il existe de nombreuses options en accord avec le vétérinaire pour soulager et guérir.

Click Here to Leave a Comment Below

Leave a Reply: